Yamato jeu de combat aéronaval 3

YAMATO, produit de nombreuses années de jeu naval repose sur un optimum entre réalisme et jouabilité

C’est pourquoi les choix suivants ont été faits.

YAMATO,  se joue sur surface en Hexagones pour éviter les litiges sur les distances et les angles de vue, de tir et de torpillage.

YAMATO,  part de paramètres de temps et de distances assez

globaux pour permettre d’obtenir un résultat en 6 à 12 tours de jeu simulant chacun 10 minutes de combat et d’hexagones représentant chacun environ 1 Mille Marin. Ces paramètres permettent un jeu très mobile. Sauf présence d’une côte dans un scénario particulier, les combats navals ont l’avantage de ne comporter ni décors, ni limites de terrain : la table doit être assez grande pour permettre la manœuvre et les tirs au début de l’engagement, mais on peut ensuite faire « glisser » la surface en fonction des mouvements des forces.

YAMATO,  intègre une règle de commandement simple qui permet de simuler efficacement les différents niveaux d’initiative et de combativité des Amiraux.

YAMATO,  repose sur des mouvements alternés, les effets pénalisant du jeu alterné étant corrigé par la programmation simultanée des ordres de direction par des pions aveugles et des tirs simultanés.

Les navires de YAMATO, sont traités comme un tout global, avec une réduction progressive des capacités de combat au fur et à mesure des dommages subis et répertoriés sur des fiches, avec l’ajout aléatoire de dommages critiques sur quelques systèmes vitaux tels que conduite de tir, timonerie…

Il est conseillé de jouer YAMATO,  à partir de scénarios afin que chaque joueur se concentre sur ses objectifs et évite un jeu au « finish » irréaliste et fastidieux : les parties sont ainsi limitées dans le temps et plus intéressantes.